Culture typo et Fonderie indépendante | suite

Typeculture
Typeculturealphab

Type Culture® est une fonderie typo indépendante et une mine de ressources scolaires que dirige Mark Jamra.

Une vraie découverte au détour de plusieurs sites et blogs. Vous savez, vous cherchez un truc, un renseignement, cette fois, une video sur les machines Monotype et Linotype, et on clique et on reclique. Ma méthode est simple, les deux premières choses que je regarde en surfant, c’est la pertinence graphique et typographique d’un site, puis les liens. Ils sont très révélateurs du sérieux et de l’envie de partager les trésors cachés au fin fond du web. Avec à chaque fois un objectif tout de même, sinon vous y passez trois fois plus de temps. Et me voilà enfin sur le site de Mark Jamra, qui comme tout le monde le sait (smiley) est un concepteur-typo, et professeur associé à l’université d’Art dans le
Maine à Portland. Il a conçu des caractères pendant plus de 20 ans.
Il a imposé sa propre pratique en matière de conception pendant 15
ans et est également associé à la communication et conception
d’Alice, collectif de concepteurs en communication et spécialistes à
Portland. Ses créations de caractères comprennent: l’Alphatier, le
Grec de Brynmorgen, l’Expo Sans, la Quelle Bold (une police brand
pour la plus grande compagnie de VPC d’Europe), le Latienne, l’ITC
Jamille,
le Tacitus et le Kinesis.

Quant à Jamie Peloquin il (ou elle, je n’ai pas réussi à me convaincre que c’était un homme) est le concepteur et le directeur du website de TypeCulture®. Diplômé de l’université d’Art dans le Maine il a commencé sa carrière en travaillant comme indépendant pour différentes publications de presse à Portland. Concepteur senior chez Chermayeff et Geismar à New York City, il a été associé à des projets pour des clients tels que la ligue base-ball princ, le magazine Domus, l’alimentation (magasins en ligne) et l’école de journalisme de Colombie.

Jamie est actuellement le directeur de création et marketing d’Axone dans le Maine.

Je vous propose trois videos aujourd’hui. Je n’ai pû les télécharger ni les enregistrer sur mon disque. (si quelqu’un connaît l’astuce, je suis preneur). Aussi vous devrez cliquer sur les liens pour aller y voir.

La première Video c’est la machine Monotype mise au point dans les années 1900-1925 que j’ai déjà longuement évoqué dans mes articles sur Stanley Morison.

La deuxième video concerne une machine de la même époque, mais contrairement à celle de Monotype, la Lino (ou l’intertype, son équivalent) fondait les lettres une fois composées sur le clavier, en ligne bloc Line-of-Type.

Puis enfin une petite video sympa qui doit dater maintenant avec comme principal intervenant Erik Spiekerman, lui-même, qui nous fait un cours élémentaire sur l’omniprésence de la typo dans notre environnement de tous les jours. Et de l’importance du choix des caractères en rapport des nombreuses applications. Ces videos n’ont rien à voir avec ceux de Hilmann Curtis que l’on trouve sur le site de l’AIGA. Mais tout de même, il me semblait important de rappeler cette époque de la typographie qui participait à l’industrialisation et la mécanisation au même titre que les transports ou la fabrication des armes.

Monotypecasting

la video est là !

Linotypecasting

la video est là ! cette machine a servi pour composer Le Monde jusqu’à la fin des années 70, voire même au début des années 80.

Typomania

la video est là !  

D’autres videos sont présentés (la Ludlow par exemple, première machine de titrage mécanisée) avec comme pièce d’anthologie, et ce petit film en noir et blanc où l’on voit Frederic W. Goudy, dessiner, découper, graver quelques signes typographiques. Un trésor, vraiment ! 

Ce contenu a été publié dans Typo fonderies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Culture typo et Fonderie indépendante | suite

Les commentaires sont fermés.