Merci Ivan, de chez Adobe Service Client

Vous savez comment les blogueurs sont prompts à s’emballer, à critiquer, à partir en vrille dès qu’on touche à un nanomillimètre de leur égo ou confort ou les deux. Donc à fortiori contre les “chauds”-line des Services Clients en tous genres (FAI, Arts Ménagers, Softwares etc.).

En l’occurrence, l’autre jour j’étais en train d’importer des .psd dans un document InDesign et brusquement l’appli quitte. Sans raison apparente, comme d’hab. dans ces cas. Je m’énerve, essaie de ruser, de glisser déposer depuis Bridge, une fois, deux fois, cinq fois. Rien à faire. J’essaie de créer un nouveau document, rien à faire…

C’est comme ça qu’on finit par se trouver à composer le numéro d’un service client.

Suit la traditionnelle litanie des robots qui vous préselectionnent le service compétant et finalement au dernier chiffre, le téléphone sonne, une fois, deux fois et ça décroche: «Allo Ivan de chez Adobe, comment puis-je vous être utile?» Vous dis pas, mon cœur fait un bond. Il me propose de m’être utile… ça m’est pas arrivé depuis longtemps :-)

aNous contrôlons le numéro de ma Master Collection, il me donne mon numéro-client chez Adobe, et on poursuit… bon voilà… et lui énumère le processus de la panne. Pas de problème monsieur Gabor, nous allons procéder à un essai. Vous allez dans le répertoire biblio de l’utilisateur et dans le dossier Préférences / Adobe InDesign, vous y êtes, j’y suis Ivan. Donc dans ce dossier vous trouverez un répertoire intitulé “Version 5.0”. Vous le renommez, et vous relancez InDesign. Ok, c’est fait. Faites votre manip. d’import… vous y êtes… Oui ça y est, c’est parfait, ça re-fonctionne. Bon vous voyez qu’InDesign a créé un nouveau dossier Version 5.0, alors vous pouvez prendre le risque de n’en prendre que le fichier “InDesign Defaults”, de le remettre dans votre dossier d’origine qui contient déjà tous vos préférences perso puis vous renommez de nouveau votre nouveau “Version 5.0”, pour redonner au premier son nom d’origine, toujours “Version 5.0”. Vous quittez et relancez InDesign… ça marche? vous pouvez toujours importer vos .psd? —oui Ivan ça marche, c’est parfait. Je vous remercie mille fois. Bonne journée à vous…

Et voilà CQFD, tout ce que vous avez toujours rêvé de la part d’un service client. Compétence, gentillesse, efficacité et réactivité.

Merci Ivan (Yvan en fait) de chez Adobe. Il faudra que j’en parle sur design et typo. Vous êtes trop cool.

Ce contenu a été publié dans De la Modernité, Formation et méthodo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Merci Ivan, de chez Adobe Service Client

Les commentaires sont fermés.