Un atelier de composition plomb au Japon | via Topdos dot net

Avertissement, pour visionner les vidéos, Safari n’est pas le meilleur moyen. En effet plus de la moitié de mes lecteurs ainsi que moi-même avons des difficultés à afficher les vidéos sur le navig. d’Apple. Il faut basculer sous Firefox sur Mac. Les lecteurs sous PC n’ont apparemment pas de prb.

Kobayashi Takumi, un jeune graphiste d’origine japonais qui étudie à l’ESAD de Strasbourg m’a envoyé récemment un mail pour me signaler que durant son séjour au Japon pendant six mois de stages, il a eu l’occasion de visiter un vieil atelier de composition traditionnelle (entendez «au plomb» à Tokyo). Voici ses photographies et deux vidéos qu’il a très gentiment chargé sur YouTube pour mieux les partager avec les curieux de la chose imprimée.

Je voudrais également signaler qu’en dehors de son blog, il a réalisé un superbe site pour son portfolio (j’en suis jaloux :-D MdR and Private Joke for Matthieu qui appréciera).

Je voudrais également signaler un chiffre, publié au début des années 2000: le chiffre d’affaires moyen du Print au Japon se situait aux alentours des 450 euros par tête d’habitant. Contre 220 euros en Europe de l’ouest. Hors packaging. C’est dire que la tradition de l’imprimerie japonaise est terriblement ancrée dans la culture samour-aïe. Et en plus notre jeune ami adore Bjork… me sens plein de sympathie pour lui. Et vous?












Ce contenu a été publié dans Galaxie Gutenberg, Méthodologie, Production Graphique, Videos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Un atelier de composition plomb au Japon | via Topdos dot net

Les commentaires sont fermés.