Le Monocle rit Noir au Blanc | usage abusif du N au B

ou comment un nouvel organe de presse peut pervertir son propre discours par l’usage abusif du Noir au Blanc.

De quoi s’agit-il : voici le discours d’intro du site du Monocle

guill-ouvrant.gifNous croyons que c’était le moment de créer une nouvelle marque de Media basé en Europe.
Avec un regard vif, des reportages forts, un esprit pointu et conçu avec une approche plus classique, nous avons doublé notre monocle d’entreprise.
Au centre il y a un magazine mensuel fournissant l’information la plus originale des affaires, la culture et les concepts globales.
À côté il y a un composant Web-basé sur une émission couvrant les mêmes domaines par une variété de bulletins, de mini-documentaires et de formats d’interviews. Concentré sur : informer et amuser une assistance internationale de lecteurs, d’auditeurs et de téléspectateurs désillusionnés, notre intention est de créer une communauté de personnes les plus intéressées et les plus intéressantes au monde.

Édité hors de Londres, le monocle est constitué d’une équipe venant des magazines et des radiodiffuseurs principaux mondiaux de news. Créé par le fondateur et le chroniqueur financier Tyler Brûlé de Wallpaper, l’équipe de lancement invite une partie de ses anciens élèves et nouveaux talents de l’Indépendant, de la BBC, des branches de Condé Nast et d’une foule d’autres NewsMagazines. Versé dans la politique, culture populaire, les affaires, les médias, l’architecture et la conception, guill-fermant.gifl’équipe éditoriale couvrira de son hub de Londres, le monde entier et les bureaux installés à Tokyo, Zurich et New York. Le Monocle sera conduit à offrir un contenu original et du jamais-vu-avant à une assistance de leaders d’opinion topjet et intelligents tout autour du monde.

filet-jaune.gif

Mais voilà tant sur le fond que sur la forme le site du Monocle prend les gens pour des C•••, le discours est cousu de fil (noir au blanc bien sûr) et d’un surannée assez navrant. Justifier la nécessité de s’abonner à un magazine pour rompre avec l’ennuie, ou bien parce que les égarés qui l’ont conçu viennent de prestigieuses entreprises de presse, ou encore parce qu’on veut être identifié aux leaders d’opinion… pouah… je me sens de plus en plus comme Marx, Grucho Marx et non pas Groucho Bond : «je ne voudrais pas faire partie d’un club qui me voudrait comme membre». En tous cas, en tous cas pour le design graphique il repasseront. Et pour l’usage abusif du Noir au Blanc aussi. J’ai bien cherché un affichage (en augmentant ou réduisant le corps de display de mon Firefox, n’en ai pas trouvé un qui me convienne sérieusement. Mais j’ai déjà abordé ce sujet dans différents articles sur design et typo. (j’suis fainéant ce matin. Allez taper Noir au Blanc dans la barre de recherche, colonne de gauche ;-).

En tous cas voici l’animation qui vous étaye mes arguments. (la page avec les pastilles vertes est la taille normale d’affichage par défaut).

zzcliquez sur l’image pour la voir à la taille réelle. Cick on the picture to see real size

Au delà des critiques de lisibilité, on constate une volonté de faire hype, branché, tous termes que vous voulez pour signifier de la modernité. Et d’ailleurs la structure même n’est pas mal. Une grille simple, des pastilles de rubriquages visibles et attrayants sur fond noir. Un décalage certain avec le caractère du Logo de MONOCLE (un dérivé très très proche du Plantin régular) et l’usage abominablement passéiste qui est fait des CAPITALES. Ça fait depuis 60-70 ans que ce n’est plus moderne les Caps. Donnez moi n’importe quel caractère du passé, je vous la mets en scène de façon moderne. Ce n’est pas du tout le choix du Plantin que je remets en question. Mais votre avis m’intéresse : à vous donc.

Ah j’oubliais le principal: le site du MONOCLE via Jonathan

Ce contenu a été publié dans Lisibilité et Visibilité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le Monocle rit Noir au Blanc | usage abusif du N au B

  1. Soheil dit :

    Graphiquement rien à dire, c’est d’une telle banalité!

    Pour ce qui est de la lisibilité des textes en négatif je crois que votre démonstration était probante:

    [url=http://paris.blog.lemonde.fr/?name=2006_10_typographie_noi]http://paris.blog.lemonde.fr/?name=2006_10_typographie_noi[/url]

    Il faudra bien qu’un jour on se rende à l’évidence: le partage des tâches graphiste/imprimeur a sa raison d’être – les graphistes feraient de piètres imprimeurs, et les imprimeurs font en général de mauvais designers – et, de ce point de vue, les techniciens du web sont des imprimeurs d’un genre nouveau et ne devraient pas s’occuper de design.

    Mais, même dans le domaine qui est le leur, il y a ici à redire: allez sur la page d’accueil en cliquant sur le logo Monocle (est-ce vraiment un logo?) et vous verrez que les blocs de textes entrent en collision. Je tente d’insérer ci-dessous deux copies d’écran. Comme il n’y a pas de mode « preview » j’insère les liens HTML sans pouvoir vérifier s’ils sont correctement rédigés. S’ils ne le sont pas il vous faudra extraire les liens à la main, ce qui est assez ennuyeux, et je vous prie de m’en excuser.

    La première image provenient de Firefox
    [url=http://www.tchengwang.com/autres/Monocle-Firefox.gif]http://www.tchengwang.com/autres/Monocle-Firefox.gif[/url]

    la deuxième de Safari
    [url=http://www.tchengwang.com/autres/Monocle-Safari.gif]http://www.tchengwang.com/autres/Monocle-Safari.gif[/url]

Les commentaires sont fermés.