The m5 | par qui, Coca Cola se fait tirer le portrait

Que voulez-vous que je rajoute à cette profession de foi. Motion + Emotion = Evolution. Ils viennent d’Afrique du Sud, et décrochent des clients prestigieux comme comme Coca Cola. La visite de leur site entièrement réalisée sous Flash d’Adobe s’impose. Non que le résultat dénote d’une grande originalité, on connaît le goût prononcé de nos contemporains pour l’art floral et organique. J’ai déjà évoqué cette tendance plusieurs fois et je ne peux m’empêcher de penser aux peintures de Marian Bantjes, ce qui peut effectivement tempérer nos enthousiasmes non par la qualité irréprochable mais par l’effet de mode qui en découle. Cela dit qu’importe, Coca Cola n’a jamais créé la mode mais toujours essayé de coller aux tendances du moment. Si l’Art Organique correspond bien à des aspirations écolos-bobos de nos sociétés gavés de richesses, si Coca Cola n’a pas d’autres purpose que de vendre aux enfants de ces derniers alors le moyen est excellent et touche parfaitement ses destinataires. Il faut être complètement pervers pour voir dans cette mode une nième tentative d’instrumentalisation des peurs et des aspirations de nos sociétés occidentales. Pervers vous avez dit, je dois l’être sans doute un peu ;-). en tous cas le m5, nous donne sur son site non seulement le résultat de leur recherche mais aussi un making off de leur travail qui témoigne du sérieux de cette bande de copains. Le papier, toujours le papier est bien à l’origine de toute leur démarche. (attention, quand vous arrivez sur leur site, il ne se passe rien pendant qq secondes, ne partez pas, un peu de patience ;-)

Ce contenu a été publié dans Création plastique, De la Modernité, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à The m5 | par qui, Coca Cola se fait tirer le portrait