Convergences humaines vs convergences tech.

Un deuxième ThinkTank organisé par Olivier Saint-Léger autour des questions de convergences. Voici quelques questions qui ont fait le tour de table des convives présentes.

/////La généralisation du partage est-elle une bonne chose pour le consommateur/l’économie ?
/////La surenchère technique de l’ordinateur personnel pourrait-elle devenir dangereuse ?
/////Quel sont les avantages/inconvénients de la convergence des périphériques de supports (ex : iPhone) et de transports (ex: offre Quatruple Play) ?
/////Pour vous, quels secteurs technologiques seront les prochaines victimes de la convergence numérique ? Quels en seront les bénéficiants ?

Les participants:


Jacinthe Busson – http://www.ergophile.com/
Etienne Mineur – http://www.my-os.net/blog/
Jean Louis Frechin – http://www.nodesign.net/
Olivier Saint-Léger – Agence Ketchum
Stéphanie Saissay – Adobe
Galdric Pons – http://www.hebiflux.com/blog/
Thibault Imbert – http://www.bytearray.org/
Sylvain Weber – http://www.questionsouvertes.com/
Stéphane Baril – Adobe
peter gabor – http://blog.typogabor.com/

Des questions en suspens:

Il y en a plein, et je ne peux que vous inviter à poursuivre le débat ici même… La première partie de cette réunion informelle a quelque peu dérapé autour de la convergence des softs… Les interfaces Adobe vs Microsoft (silverlight par ex.), Adobe vs Apple (on a évoqué la non-implémentation d’un lecteur Flash dans l’iPhone, politique vs confort des usagers). Puis peu à peu le débat s’est élevé sur des sujets plus socio-techno.


Évidemment je n’ai pas pu m’empêcher de poser sur la table un débat autour de la pauvreté typographique embarqué dans les navigateurs. Suggérant une idée que j’avais déjà évoqué il y a environ deux ans dans un de mes billets d’Étapes… la création d’un fond commun de typographie, sorte de collection universelle «manière» «patrimoine de l’humanité» que j’avais appelé Collection Gutenberg. Dans un monde entièrement dominé par Monotype et Adobe pour plus de 50% des achats de fontes, il revient à ces deux opérateurs de proposer et de mettre en place un tel projet, sans pour autant léser les ayants droits…
Voilà en tous cas un beau sujet de convergence qui mérite d’être amplifié sur les blogs et autres forums. Qu’en pensez-vous?

Ce contenu a été publié dans De la Modernité, Formation et méthodo, Galaxie Gutenberg, Méthodologie, Opinions et Im-pertinences, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Convergences humaines vs convergences tech.

  1. OssK dit :

    /////La généralisation du partage est-elle une bonne chose pour le consommateur/l’économie ?
    La question est très méchamment formulée: elle lie le consommateur et l’économie, or ils ne le sont pas… Au contraire, ce qui en général plaît à l’économie (des prix haut pour un coût de production moindre) déplaît au consommateur… La généralisation du partage est définitivement à mon avis une mauvaise chose pour l’économie. Si l’on entend par là partage des savoirs, la connaissance qui empêche de se faire arnaquer, qui permet de connaître les bon plans, et de profiter de cours gratuits, c’est à mon avis mauvais pour l’économie. Si l’on y entend le partage des avoirs, des données comme la musique ou l’image, j’aurais tendance à dire que oui c’est mauvais pour l’économie, mais pas tant que ça… Même si on pourrait arguer que cela permet de développer de nouvelles activités, de nouvelles publicités, de nouveaux domaines, il n’en reste pas moins que les grandes industries en prennent plein la tête à cause d’internet… La musique et les films viennent évidemment à l’esprit… Oui je pense que la généralisation du partage est en définitive bonne pour le consommateur, mais mauvaise pour l’économie.

    /////La surenchère technique de l’ordinateur personnel pourrait-elle devenir dangereuse ?
    Là je vois pas trop en quoi…

    /////Quel sont les avantages/inconvénients de la convergence des périphériques de supports (ex : iPhone) et de transports (ex: offre Quatruple Play) ?
    Les avantages sont évidents à court terme: progrès dans la facilité d’utilisation, dans le prix, dans les capacités… À plus long terme il y a des chances que dans 10 ans, on ait tellement convergé qu’une bonne part de l’industrie soit morte… Je souffre peut être d’un manque d’imagination remarquez…

    /////Pour vous, quels secteurs technologiques seront les prochaines victimes de la convergence numérique ? Quels en seront les bénéficiants ?

    À mon avis on verra sous 5 à 10 ans émerger le print interactif avec des petits écrans ou des animations sur la communication portable/jetable.

Les commentaires sont fermés.