Ecran sous effets & 7e Web Flash Festival France

Toujours faute de temps, mais pas d’esprit d’à-propos, voici un formidable copier-collé de la newsletter du Monde que chaque abonné reçoit le matin. (© la CheckList du Monde) (je prie la rédaction de m’excuser de ce pillage… trop tentant pour le corpus de ce blog, bien entendu si vous le désirez je supprime ce post à votre demande)

Flash et Javascript s’associent ici pour bousculer littéralement les navigateurs.

Complices de cette mise en scène, le duo de comiques belges Circo Ripopolo goes airtistique et leur sketch Fly a balloon. Après avoir ouvert ce lien, ne pas redimensionner son navigateur, ce qui briserait le charme de cette prestation. Plus électrifiant, le « DubDub » d’Albino Blacksheep donne la bougeotte, et pas seulement à celui ou celle placé(e) devant son ordinateur. Car, aussitôt lancé, la fenêtre, comme ensorcelée par le tempo, se met à battre la mesure.


Avant de cliquer sur le lien ci-dessus, je vous donne le seul moyen d’arrêter l’étrange animation, vous insérez votre curseur dans la barre URL et vous tapez {Enter}.


Un peu long à démarrer, l’animation est époustouflante d’humour et de grace, surtout ne redimensionnez pas la fenêtre avant la fin du scénar.

Net-artistes passés maîtres du maniement des pixels

Le Centre Pompidou, le Point Ephémère et le Delaville Café à Paris accueillent, du 23 au 25 mai, le 7e Web Flash Festival France.« WebJam » et un « Cadavre exquis de code » – et des expérimentations tels une « Vidéo Pong » et un « Terre@Terre ». Mais, en attendant de toucher des yeux les prouesses des lauréats de cette 7e édition, un enrichissant détour par ceux Parmi ses rendez-vous sont inscrites des performances – une de l’an passé, du « Thanatorama » au « LAB » de Mathieu Badimon.

(© la CheckList du Monde)

Ce contenu a été publié dans Création plastique, De la Modernité, Le Monde en analyse, Videos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.