Orange n’a vendu que 100.000 iPhone en France

Il s’agit d’une dépêche de l’Agence Reuters de ce matin.


L’échec de l’iPhone pousserait Orange et Apple à renégocier
18.04.08 | 08h02

PARIS (Reuters) – Le prix du « smartphone » d’Apple pourrait fortement baisser en France dans les prochaines semaines, grâce à une subvention d’Orange (groupe France Télécom), lit-on vendredi dans le quotidien Les Echos.

L’iPhone ne s’est vendu qu’à 100.000 exemplaires depuis son lancement fin novembre, ajoute-t-il.

« Le groupe californien est en train de tirer les leçons de l’échec de son iPhone en France et en Europe, et de revoir son modèle économique », explique-t-il.

A ce titre, deux responsables d’Orange, Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif pour la France, et Alice Holzman, directeur marketing de l’opérateur, ont pris l’avion en début de semaine pour Cupertino, dans la Silicon Valley où ils ont rencontré Tim Cook, le directeur général de la marque à la pomme.

Ils auraient discuté des modalités de la baisse des prix du « smartphone » d’Apple en France. « Il y a une pression forte d’Apple pour passer à un modèle subventionné », ajoute Les Echos, citant une source proche d’Orange.

Interrogé par le quotidien, l’opérateur dément ces informations, indiquant qu' »il n’est pas question de changer le modèle économique de l’iPhone » et que « tout se passe très bien ».

France Telecom s’est refusé à tout commentaire vendredi lors d’une conférence téléphonique sur un éventuel rapprochement du groupe avec le groupe suédois TeliaSonera.

Orange n’a vendu que 100.000 iPhone en France. T-Mobile en Allemagne en avait commercialisé 70.000 à la fin janvier et le britannique O2, 200.000 alors qu’Apple a fixé un objectif de 10 millions d’exemplaires dans le monde d’ici à la fin de l’année, rappelle Les Echos.

Jean-Michel Bélot

Ce n’est pas que j’en sois ravi, mais comme je l’ai dit sur ce blog et à pas mal d’amis autour de moi, c’était plutôt prévisible (et d’ailleurs on attend d’avoir les chiffres de AT&T pour prendre la mesure du désastre prévisionnel de Steve Jobs. Pourquoi était-ce prévisible? Trop cher, trop imparfait. Trop lent.

Le prix d’abord, classe ce smartphone parmi les «hauts de gamme» du marché. Sauf que le marché Haut de Gamme était jusqu’à présent dévolu aux appareils synchrones direct avec les PC. Le fait d’être obligés de passer par I-Tune a du en déstabiliser plus d’un des cadres sup du commerce pas équitable. Il faudrait connaître la pénétration du marché pour l’ensemble des smartphones hauts de gamme sachant «agender», communiquer GPS, internauter et bien entendu photographier et…téléphoner. Pour avoir alors une idée des parts de marché qu’I-Phone pouvait raisonnablement prétendre conquérir. Un jour peut-être nous aurons ces chiffres (ou parmi les lecteurs ici un spécialiste qui se manifeste?)

Trop imparfait ensuite, les touches sensibles trop approximatifs pour rédiger un message, la navigation sur internet, très poussif, le copier-coller presque innaccessible à moins d’acheter un petit soft téléchargeable que j’avais découvert sur Gizmodo (justement), l’appareil photo correcte mais sans plus, pas de quoi fouetter la galerie de l’agence Vu enfin la fonction IPod, pourquoi pas, sauf que j’ai pu voir comme vous, pas mal de possesseurs d’IPod qui précisément se connectaient également par le WiFi dans les lieux publics pour consulter leur mails ou GoogleMaps. Double jeu, interpénétration des fonctions entre les segments de poduits. À force de vouloir occuper tous les terrtoires de la modernité Apple a conçu une stratégie par dominos qui n’atteint pas forcément toute l’efficacité qu’ils en attendaient. Et puis pas de GPS, qui eut été un véritable plus pour des consommateurs exigeants.

Trop lent enfin. La propulsion de l’IPhone sur le réseau Edge d’Orange sans attendre la sortie d’un modèle 3G en a fait un smartphone plutôt très lent à la connexion internet. L’annonce en catimini d’un prochain modèle plus rapide a sans doute refroidi ceux qui comme moi n’ont pas voulu acheter le premier appareil le premier jour. Et selon le bon mot d’un ami très cher, dans le monde de l’informatique, n’achètes que si tu as vraiment un besoin. Parce que de toutes façons ton produit est obsolète le jour même de l’achat. Vu les lenteurs et la navigation très imparfaite sur le net, j’avais décidé d’attendre. Pas besoin, pas les moyens non plus de jouer au geeeeeeek de service qui voit son emplette se transformer en jetable 6 mois après. Steve faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages :-) Merdre, il y a dans ce monde des choses beaucoup plus importantes à faire et à posséder avant ce petit bijou de la technologie téléphonique. Bijou perfectible o combien, bijou trop cher pour juste téléphoner, bijou déjà obsolète bien sûr. 400 euros plus un contrat en dur avec Orange… Steve faut revoir ta copie. Et pour Orange? c’est bien fait pour leur Pomme :-)

Ce contenu a été publié dans De la Modernité, Opinions et Im-pertinences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Orange n’a vendu que 100.000 iPhone en France

  1. Estève GILI dit :

    L’iphone ? 100000 exemplaires ? Pourtant j’en vois partout… Et pourtant il faut avouer que Orange est championne pour les enterrement de produits… pas vu de pub, sur le site des abonnés, rien ou pas grand chose, à peine dans la rubrique renouvellement du portable… Quand on arrive à trouver le site internet d’Orange dédié à l’iPhone… là, on cale sur les offres qui vous sont à peine expliquées et pas claires du tout… Le joujou d’Apple, pardon de Steve, vaut ce qu’il vaut et libre à chacun de l’apprécier ou non, mais force est de constater que l’option prise par Apple de s’allier à Orange handicape plus qu’autre chose. C’est marrant de se souvenir comment nous autre pauvre utilisateurs de Mac étions considéré par les Tech hot-line de Wanadoo (ha, vous avez un Macintosh, qu’est-ce donc ?)… Par Orange dans la compatibilité des produits et des sites… brefs Apple a choisi de travailler avec l’opérateur qui historiquement à toujours été le plus résistant à la pomme… Etonish nein ?