Conférence «une histoire du graphisme» aux Arts Décoratifs

J’avais rendez-vous ce matin avec une trentaine d’enseignants de l’Académie de Versailles pour leur dispenser deux heures et demi de conférence sur le sujet. Je voudrais les remercier pour leur accueil chaleureux ainsi que Marc Brunetti et toute l’équipe des Arts Déco qui ont su organiser de main de maître cette réunion.

J’ai bien conscience au travers des réactions des uns des autres de la difficulté d’adapter ces contenus et savoirs dans l’enseignement au quotidien. Le débat qui s’en suivit a effleuré le sujet sans vraiment l’aborder. Toutefois et pour abonder dans ce sens il est certain que l’enseignement des Arts Appliqués dispensé dans des Lycées Professionnels relève d’une véritable gageure. Les mots «Arts Appliqués» portent en elles le germe du mal, puisque les politiques tentent depuis fort longtemps à réduire les cursus professionnels aux contenus les plus pratico-pratiques. Mais à ce moment de la critique et du questionnement de la légitimité de tels programmes, un mot me revient sans cesse, celui de «Design».

Extrait du 4e manuel
«des Cours Fondamentaux
de l’École des Arts Décoratifs
de Bâle, Suisse» (DESSAIN & TOLRA)

Le substantif “Design”…

… il serait tellement plus approprié à nommer les indispensables savoirs «Arts Applis dans chaque filière professionnelle. Le Design est le lien parfait entre la fonction et la forme, entre les signifiants techniques et leur organisation rationalisé. C’est là non une critique mais juste une idée, une suggestion pour aider les enseignants à trouver leurs marques face au désir constant des politiques de démanteler la passation d’une culture nécessaire pourtant à la prise en main de métiers aussi divers qu’électroniciens, mécaniciens, maçons et que sais-je encore. Enseigner le Design en lieu et place des Arts Appliqués serait une manière de donner à ces cours leur dimension universelle et indispensable à une évolution majeure de tous les métiers techniques et de faire couler dans les artères de ces cursus un fluide rajeuni, et efficace, aux progrès nécessaires des métiers techniques. Merci à tous encore pour votre accueil. Et n’hésitez pas à laisser vos commentaires :-)

Ce contenu a été publié dans Formation et méthodo, Méthodologie, Opinions et Im-pertinences, Typo | Histoire, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Conférence «une histoire du graphisme» aux Arts Décoratifs

  1. berkouk dit :

    vous voulais connaitre l’origine exact des trois bandes adidas ? et l »antériorité sur leur utilisation contactez -moi