Saul Bass, graphic and movie designer | tribute


_
À la différence de Herb Lubalin, voire d’un Lou Dorfsman que j’ai eu le plaisir de contribuer à mieux faire connaître, sans oublier bien sûr les David Carson ou Neville Brody ou encore Hermann Zapf , nous sommes ici avec Saul Bass en présence d’un des plus grand héros de ce métier, dont le nom, l’œuvre et la réputation ont fait plusieurs fois le tour du net depuis 2002.

Aussi je ne me permettrai ni de réécrire sa biographie, il aurait fallu que je dispose de documents originaux qui apportent un nouvel éclairage sur l’artiste —ce n’est pas le cas— ou d’avoir rencontré quelqu’un qui l’aurait connu de son vivant. Hélas, non plus.

Cela fait une trentaine d’années que j’ai découvert Saul au travers d’un numéro spécial de la revue Idea qui lui était entièrement consacré. De fait l’œuvre de S.Bass est et était de toutes façons dans la visibilité la plus claire par le champ cinématographique où il œuvrait. Ses génériques, de Spartacus à Exodus, des films d’Otto Preminger à ceux de Martin Scorsese n’étaient, par définition pas restés dans l’ombre des salles obscures. Revues professionnelles et associations comme l’AiGA lui avait consacré plusieurs colonnes et récompenses.

Je préfère donc pour illustrer ce billet vous renvoyer aux différents textes originaux que j’ai glané sur le net et qui me semblent tous à la fois différents, bien que documentés, et tous également dythirambiques quant à l’impression positivement forte qu’il laissa sur les générations passées et présentes.

Textes et sources:

Sur Wikipedia, une biographie excellente qui retrace à la fois le parcours mais aussi les influences de Saul Bass.

Sur le site de l’AIGA , en anglais un émouvant hommage par David R.Brown, à lire absolument, c’est à la fois précis et plus nuancé que le billet de Wikipedia.

Sur le blog-site de Runmovie, idem, une bio remarquablement bien écrite et une présentation rigoureuse de son œuvre

Une autre manière de présenter les génériques de Saul Bass, sur le site de notcoming, qui s’est donné la peine de faire un découpage des plus prestigieux génériques de notre designer en enchaînant par une écriture en javascript plan par plan chacun de ces bijoux créatives.

Et bien sûr finalement d’aller visiter le site d’Internet Movie Database, ne peut que vous conforter dans cette découverte majeure d’un artiste accompli qui se sentait autant à l’aise, dans le travail monacale du graphiste, créant les logos les plus pregnantes des années 60, que dirigeant le tournage de ses génériques, sans compter quelques passages d’anthologie des films les plus célèbres comme Psycho (la scène de la douche) ou bien Spartacus, où il régla des combats nubiens. À la fois designer, manager, créateur de packaging, d’éditions, de films, de génériques, une chose seule comptait pour Saul Bass, l’inventivité graphique associé à une exigence de rigueur toute suisse.

Et pour finir cette introduction juste pour vous inviter à visionner les films que j’ai réunis ci-dessous, les glanant sur You Tube, qui me semblait le plus propice à la fois pour les constituer en catalogue mais aussi vous permettre de retourner sur You Tube et vagabonder autour de Saul Bass qui n’a pas fini d’interroger les jeunes créateurs de l’interactiivté.

_

Walk on the Wild Side

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/kHLgUyE9pfI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Anatomy of a Murder

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/Xbgb3E7l_KY" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Seconds

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/JGq_ON4aXew" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Grand Prix

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/ovzFXnIXWlM" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

The Human Factor

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/Ignl1WwvyiU" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

It’s a Mad Mad Mad Mad World

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/pmPEV1SlaTo" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

West Side Story – Overture

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/u5HjwMBlvaw" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

West Side Story – End

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/1TahkAkt5YI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Bunny Lake is Missing

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/rIGkgpnyifo" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

A Personal Journey

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/QZ_v4nsQLEI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Nine Hours to Rama

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/GwFI55COceI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Casino

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/bwydIuP31Ls" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Bonjour Tristesse

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/A4C_zRFZf38" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Cowboy

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/l6Z5b6Xpc14" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Psycho

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/j3QcS2iovss" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Around the World in 80 Days

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/huw_XByYfkk" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Alien Opening

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/rveNQcllkLY" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

The Big Country

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/4SdmaIMmin4" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

The Pride and the Passion

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/Up6xMs0J_6I" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Exodus

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/6uUDtDeLHGE" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Spartacus

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/rjb-CUPjGYU" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

North by Northwest

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/jIlqatMQSgI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Golden Arm

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/rD6dDzUTJJ0" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Break on Through

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/sQH4-f7WiW0" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Quelques dates des génériques de Saul Bass

1995 – Casino (Martin Scorsese)
1993 – The Age of Innocence (Martin Scorsese)
1991 – Cape Fear, Les Nerfs à Vif (Martin Scorsese)
1990 – Goodfellas, Les Affranchis (Martin Scorsese)
1989 – The War of the Roses (Danny de Vito)
1988 – Big (Penny Marshall)
1987 – Broadcast News (James L.Brooks)
1979 – The Human Factor (Otto Preminger)
1976 – That’s Entertainment, Part II (Gene Kelly)
1975 – Rosebud (Otto Preminger)
1974 – Phase IV (Saul Bass)
1966 – Grand Prix (John Frankenheimer)
1966 – Seconds (J.Frankenheimer)
1963 – The Cardinal (Otto Preminger)
1963 – It’s a Mad Mad Mad World (Stanley Kramer)
1962 – Walk on the Wild Side (Edward Dmytryk)
1961 – West Side Story (R.Wise & J.Robbins)
1960 – Exodus (Otto Preminger)
1960 – Spartacus (Stanley Kubrick)
1960 – Psycho (Alfred Hitchcock)
1959 – North by Northwest (A.Hitchcock)
1959 – Anatomy of a murder (Otto Preminger)
1958 – The Big Country (William Wyler)
1958 – Vertigo (A.Hitchcock)
1957 – Saint Joan (Otto Preminger)
1957 – The Young Stranger (J. Frankenheimer)
1956 – Around the world in 80 days (Michael Anderson)
1956 – Attack (Robert Aldrich)
1955 – The Man with the golden arm (O.Preminger)
1955 – The Big Knife (R.Aldrich)
1955 – The 7 year itch (Billy Wilder)
1955 – The Racers (Henry Hathaway)
1954 – Carmen Jones (O.Preminger)

Saul Bass:
20 Outstanding Los Angeles Designers, 1986

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/i-WzF-XBILw" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Down By Law titles (générique de Jim Jarmush, inspiré par Saul Bass)

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/DGjFYtMK_WY" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

Il s’agit sans doute d’un méta-générique à la Saul Bass, car tous les ingrédients du designer américain sont réunis: le jeu graphique horizontal/vertical, le tempo, la musique (jazz façon Miles Davis), le Noir et Blanc si cher à Saul Bass… etc.

Why Man Creates (à ne rater sous aucun prétexte)

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/penl-HYfMCg" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

L’œuvre graphique de Saul Bass:









zz
zz



Ce contenu a été publié dans Histoire des Arts Graphiques, Les Logos, Typographie et typographies, Videos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Saul Bass, graphic and movie designer | tribute

  1. jean frere dit :

    Bonjour,

    Un superbe Homage à ce génie de l’ilustration et du graphisme en avance sur son temps. Voila 55 ans que je suis passioné de cinéma et quand je vois des ilustrations tel que la vôtre ci-présente, je suis véritablement émerveillé comme au temps passé. Quelle idée sublime d’avoir intercalé tous ces génériques ils sont à la fois la mémoire et la nostalgie du cinéma des années 60, Je possède tous ces films démontré dans les extrais, ce qui donne une irrésistible envie de les revoirs a nouveau. Hélas un manque à l’appel dans ma collection il s’agit de Phase IV, un echec commercial, mais on est loin du compte ce film était un véritable chef d’oeuvre qui tout en étant de la science fiction, nous démontre que à l’heure actuelle la science et la fiction sont bel et bien devenues réalités. Merci, Merci pour ce bel article. pour ces illustrations, pour ces videos, c’est un véritable régal pour les yeux, les oreilles et l’esprit.

    Jean.