Roger Excoffon, graphiste et typographe | Galerie sur Design et Typo le Site

Je sais dis-je en souriant, vous allez croire que je suis un peu parano d’insister ainsi sur l’œuvre de Roger Excoffon, mais il est vrai que c’est en feuillant «la Galerie» que je viens de construire que l’on se rend compte de l’immensité et de l’universalité de son talent. Il y a une autre raison bien sûr.

Je l’ai connu Roger, personnellement, du temps où il était président des Rencontres Graphiques de Lure, et du Syndicat National des Graphistes. Je l’ai fréquenté professionnellement aussi pour avoir collaboré à son agence sur les campagnes Air France (j’étais furieusement jeune alors). Et puis j’étais dans ses Bureaux de U&O le 30 mai 1968 alors que les Champs Elysées s’enflammaient sous le délire des foules. —«Peter, que penserais-tu si je participais à la création de typoGabor?». J’étais secrètement très fier, mais ç’en est resté là… on avait bien fait un business plan… mais voilà.

C’est donc à la fois pour l’avoir connu de près, apprécié sa gentillesse, sa générosité, et sa sensibilité à fleur de peau, autant que pour l’admiration que je lui portais (comme toute la profession d’ailleurs) que j’essaye de perfectionner la présentation de son œuvre sur internet pour qu’il reste vivant encore pour longtemps. Et si je ne le faisais pas? qui? Les rencontres de Lure? Ils ont attendu 25 ans pour lui rendre un hommage timide, tant la bande de Gérard Blanchard le détestait, et pas cordialement du tout.

Et il n’est pas le seul graphiste à être passé dans les oubliettes de la mémoire professionnelle. C’est en pensant à Madie son épouse, à Stéphane son fils et collaborateur pendant longtemps ainsi qu’à Betty qui fut son assistante de toujours. Sans oublier les Lucette Girard et José Mendoza y Almeida qui participèrent de près à la mise au point des Antique Olive et autres créations d’alphabets que j’ai voulu rendre ce vibrant hommage à un homme si simplement noble.

Précédentes notes:

http://blog.typogabor.com/2008/01/18/roger-excoffon-hommage-au-graphiste-et-a-lhomme/
et http://blog.typogabor.com/2006/05/05/2006_05_roger_excoffon_/

Ce contenu a été publié dans Calligraphie, Création plastique, Galaxie Gutenberg, Histoire des Arts Graphiques, Typo | Histoire, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Roger Excoffon, graphiste et typographe | Galerie sur Design et Typo le Site

  1. olivier dit :

    c’était mon oncle il était sensationnel et la typo c’est un art de stars et d’initiés

    @olivier: d’abord merci pour votre témoignage enthousiaste, mais permettez-moi de m’inscrire en faux sur vos deux expressions «stars» et «initiés». Excoffon était Excoffon. C’était un homme simple, élégant et au demeurant modeste. Il ne s’est jamais considéré comme un initié. Il avait plein d’humour, le sens de la dérision, voire de l’autodérision. Quant à tous les autres «stars» que j’ai eu la chance de connaître dès mon plus jeune âge… idem. Pas un qui se considérait comme une star. Et vous savez pourquoi? Parce qu’il n’y avait pas encore de starification du tout à l’époque. La télé n’avait pas encore inventé Secret Story ni KoaLanta, ni les télé-réalités. Mireille Dumas ne s’accharnait pas encore sur la Vie Privée et la Vie Publique des pseudos stars… Bref une époque cool où chacun faisait juste le travail du mieux qu’il pouvait. Et Roger le faisait mieux que la moyenne de ces camarades de l’époque. Donc la typo pour moi n’est pas un art de stars mais un art du savoir faire. C’est tout. Et c’est déjà beaucoup dans un champ culturel où il faut en avoir pour oser tracer une Garalde ou une Humane. Mille pardons pour ce long contre-commentaire. peter gabor

Les commentaires sont fermés.