Les magazines littéraires typogabor | DaDa aussi

Lancé en novembre 1980, les premiers magazines typogabor étaient des similar too des Upper & lower case d’ITC. Formule qui a bien fonctionné pour faire connaître les collections (digitales) typographiques américaines auprès des art directors des agences parisiennes. Néanmoins le contenu et la forme de ces éditions ronronnaient de façon trop monotone si bien qu’en 1986 après une période de gestation qui a duré cinq ans, je décide le reformatage des magazines typogabor pour leur donner leur forme définitive, des magazines d’anthologie littéraire. L’idée était assez simple. Les acteurs de la communication en avaient certainement assez de voir la prolifération des caractères complètement déconnectées de tout sens. Leur mise en scène sous une forme littéraire allait leur donner une légitimité qui ne pouvait que remuer la sensibilité non seulement des art directors mais aussi bien des concepteurs rédacteurs qui fonctionnaient en team avec les premiers. Un lieu de réflexion sur le contenu et la forme typographique, ces magazines allaient remporter un vif succès.

J’ai confié la direction artistique de la première édition de cette nouvelle formule à Bill Butt (Jardin des Modes) et ensuite les suivants furent mises en scène par de jeunes graphistes sortis fraîchement de l’ESAG tel Meutres par Philippe Duriez.

C’est mon ami Léon Marc Lévy qui a assuré la rédaction en chef de la plupart de ces magazines, à l’exception de celui de Meurtres que j’ai personnellement dirigé en 1987. L’esprit DaDa soufflait sur toute l’équipe depuis la rédaction à la réalisation qui à l’époque se concrétisait entièrement en production traditionnelle (photocomposition et montages manuels des films typo sur table lumineuse). Véritables tours de force typographiques ces magazines témoignaient une fois de plus que seule la transgression permettait de véhiculer les concepts novateurs des nouvelles collections de caractères qui se multipliaient en Amérique sous l’impulsion des technologies digitales.

Chacune des pages exposées ci-dessous est cliquable pour les voir en format plein écran. N’hésitez pas.

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

zz

Un bref résumé de ce qu’est le mouvement DaDa

Autres articles concernant le DaDa sur Design et Typo:

c’est-quoi-le-dada/
dada-zuzana-licko-et-rudy-vanderlans-oui-bien-sur/
saul-bass-dada-aussi-avec-ce-generique-de-west-side-story/
dada-le-minitel-bien-involontairement-oui/
dada-les-mm-sans-aucun-doute/
dada-trois-videos-pour-comprendre-lhistoire-dune-transgression/
les-magazines-litteraires-typogabor-dada-aussi/
une-histoire-de-la-typographie-en-espagne-1900-1936/
kner-une-famille-dimprimeur-editeur-magyare-1882-1944-12/

Ce contenu a été publié dans Création plastique, De la Modernité, Galaxie Gutenberg, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les magazines littéraires typogabor | DaDa aussi

  1. Ping : Uswim : You See What I Mean ? » Blog Archive » Visual Mind Games : when the mind takes over and goes graphical