SAT | Design spatial à l’espace Louis Vuitton

Ou – La tentation de l’Espace à l’Espace Vuitton

Le 23 Août dernier, un post-vernissage a clôturé une exposition-installation à l’espace Louis Vuitton. Organisée par la SAT (La Société des Arts Technologiques) située à Montréal… J’ai eu l’immense privilège d’être invité pour faire quelques photos de l’évènement.

Voici ce qu’écrit Corinne Jeammet sur France 2: Pionnier de l’art du voyage depuis 1854, Louis Vuitton part en quête de nouveaux horizons. L’Espace Louis Vuitton présente cette exposition dédiée entièrement à cet univers qui n’a cessé de nourrir le rêve, l’imaginaire et la créativité de l’homme.

La présence de l’homme dans l’espace sera le fil stellaire de l’exposition. Des clichés inédits de la NASA nous rappelleront les premiers pas de l’homme sur la lune. Le projet Virgin Galactic, sous la direction artistique de Philippe Starck, est mis en scène dans une installation vidéo retracant l’expérience à bord de la première ligne astro-nautique, dont l’ouverture est annoncée pour 2008.

Les artistes contemporains nous feront rêver de l’espace : la danse des sphères suspendues de Russell Crotty nous transportera au-delà de la lune, et l’oeuvre de Nicolas Moulin nous entraînera très loin du soleil, dans le froid, le noir et le silence. Le rêve, c’est aussi le bleu intense et profond de la terre vue de l’espace dont Yves Klein pare ses reliefs planétaires et son globe. Pierre Huyghe, quant à lui, nous entraînera dans une balade poétique sur la lune avec une vidéo rythmée par la voix de Neil Amstrong, et les images silencieuses de Jane & Louise Wilson revisiteront le mémoire de la conquête spatiale soviétique. Plus ludique encore, Jean Larivière nous présentera une création vidéo, conte fantasmagorique, autour d’une course de vaisseaux lunaires Louis Vuitton.

Commissaire de l’exposition : Hervé Mikaeloff.
Scénographie : le collectif EXYZT.

©photos peter gabor pour Design & Typo | animation sous Image Ready d’Adobe.

La SAT c’est plus de 3000 collaborateurs, un immense pôle de développement artistique comme on n’en a pas trop l’habitude en France. Une école de Bauhaus du numérique puisque la pluridisciplinarité est le maître mot des animateurs de cette société.

Les Territoires Ouverts (TOT)

TOT [Territoires Ouverts – Open Territories] est un programme de recherche sur les nouveaux médias, initié par la Société des arts technologiques en 2003 et abouti en mars 2007, ayant pour objectifs de permettre aux artistes d’explorer la création en ligne sur les réseaux IP à large bande de la recherche et de les doter d’applications adaptées aux domaine des nouveaux médias.

Ainsi, les chercheurs se sont basés sur quatre plates-formes de création (axes de recherches) :: l’immersion, la webdiffusion, la téléprésence et la télévisite afin de développer plusieurs logiciels tels que LighTWIST pour la correction de perspectives avec projections multiples sur surfaces variables ; AudioTWIST pour la création d’un système d’environnement audio 3D ; pixelTANGO pour le mixage vidéo numérique ; nSLAM pour la création d’une application audio multicanal ; ainsi que des stations de téléprésence fonctionnant sous l’application TéléCHACHA.

A l’instar du programme de résidence de La Fabrique Numérique, Territoires Ouverts favorise l’émergence de nouvelles expressions culturelles prenant appui notamment sur la créativité des nouvelles générations d’artistes et d’auteurs ainsi que sur les technologies de pointe en matière d’interface et de réseau.

Le projet TOT [Territoires Ouverts – Open Territories] a bénéficié du soutien financier du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Programme de culture canadienne en ligne, ainsi que de celui du gouvernement du Québec par l’entremise des ministères de la Culture et des Communications, des Affaires municipales et des Régions et du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.

Dossier de Persse: La SAT[osphère] est un dôme mobile pour la projection et la diffusion sonore qui combine la gamme complète des technologies développées dans le cadre des programmes de recherche du projet TOT : un hub mobile (demi-sphère gonflable de 24 m de diamètre, avec une capacité estimée à 400 spectateurs), équipé des technologies de la culture en ligne et prototype des architectures ouvertes émergentes. Cet espace immersif sera installé sur le toit de l’immeuble SAT[HubUrbain] dans le courant de l’automne 2007. Véritable Techno- Circus, ce type de salle permettra d’accueillir un catalogue d’oeuvres immersives pouvant être présenté dans une même tournée, à des moments différents de la journée. À moyen terme, nous prévoyons que plusieurs exemplaires de la SAT[osphère] pourront être mises en opération dans différentes partie du globe, reliées entre elles par réseau et permettre ainsi de débuter le cycle de performances délocalisées simultanées.

Vidéo du Panodome

Un grand merci à Matyas de m’avoir ouvert les portes de l’Espace.

English translation

Ce contenu a été publié dans De la Modernité, Les Photos, Typographie et typographies, Videos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à SAT | Design spatial à l’espace Louis Vuitton

  1. Matsya dit :

    Bonjour à tous les lecteurs de ce très sympathique blog, et merci à toi Peter pour ce joli sujet.

    Philippe Starck et Richard Branson ont raison sur un point : la conquête spatiale, il faut que ça ait du style.

    Mais franchement, avec leurs petits vols suborbitaux, ils me font bien rire.

    Moi, je prépare ma propre expédition sur Mars. Et croyez-moi, ça aura de la gueule…

    Plus d’infos :
    http://www.marssemidirect.com

    A très bientôt

    Matsya