Orange m’envoie des Newsletter horrrrrrange

Comment définir la laideur. Une affaire difficile. Lorsqu’on regarde cette typo Helvetica «éclairé» par logiciel et ombrée floutée de même, n’importe comment, sans aucune élégance ni discernement, l’on en vient à se dire que le marketing direct sur le web est devenu l’affaire des amateurs et non plus des professionnels du graphisme. Mettez un ordinateur entre toutes les mains… Et alors, c’est bien, la modernité, la techno-démocratie. Qu’avons-nous à faire de compter des dizaines d’écoles d’Arts Graphiques dont aucun professeur n’aurait permis un tel massacre. Des centaines de DA et Directeurs de la Création qui n’auraient jamais laissé passé un «poulet» de la sorte. J’adore ce métier, tant il prolonge nos sensibilités artistiques, mais là quelle satisfaction, pour qui, pourquoi? Où est la charte graphique d’Orange, je veux la voir, la parcourir. Eh oui les designs-groups vendent très cher des chartes pour l’utilisation des logos mais qu’en est-il de l’aspect général et particulièrement de la typo des communications print ou web. Rares sont les dircoms qui supervisent dans le détail ces dévoyements taillés à la serpe. Mais si Orange continue, je vais changer d’opérateur, ç’est sûr. N’importe quel lecteur de ce blog aurait fait mieux, plus élégant, plus «propre», plus professionnel. Avis de tempête sur les services d’Orange. Cet été ne parrainez pas et partez qd même en voyage en emportant votre Bouygues ou SFR. Heureusement que les numéros de portables sont désormais devenus re-portables.

zz

Ce contenu a été publié dans De la Modernité, Opinions et Im-pertinences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Orange m’envoie des Newsletter horrrrrrange

  1. Oncle X. dit :

    Aah, ces stagiaires…!

    (remarque, je suis stagiaire en marketing et je ne l’aurai pas fait quand même. Peut-être cela vient-il de mes années d’Arts Appliquées qui s’avèrent dans la COM fortes utiles..?)

    ¶ peter: comme quoi un enseignement de culture graphique ne serait pas de trop dans les cursus marketing ;-)