Typography : the proof reader marks

james

Pour Loïc Le Meur qui n’est plus obligé de s’expatrier aux States (on est vraiment heureux pour lui ;-), voici les signes de corrections anglo-saxonnes auxquels il a échappé. Ceci vient bien entendu en complément du billet précédent . Je vous laisse découvrir les différences entre les deux systèmes de correction et de les commenter (n’est-ce pas Jonathan ?). Pour info ce tableau provient d’un livre que je vais prochainement publier dans son intégralité: Production for Graphic Designers de James Craig , qui m’a très amicalement autorisé cette diffusion.

clic to enlarge

Ce contenu a été publié dans Méthodologie, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Typography : the proof reader marks

  1. Alex dit :

    Ah oui, les erreurs de composition n’ont pas disparu, loin de là ! C’est leur nature qui a changé. On n’a plus de caractères usés mais on a de fausses apostrophes ; on n’a plus de lignes renversées mais on a des styles mal appliqués. Il faudrait des signes pour noter tout ça.

    Cela dit, une bonne partie du code de correction traditionnel est toujours pertinente aujourd’hui !