Nazaré Pereira ce soir au Satellit-Café

Ce soir 20 mars 2007, au Satellit-Café à 21 heures. C’est l’Amazonie garantie.

Mêlant de suaves ballades pleine de poésie et de mystère autour desquelles elle recréé les sons insolites des iguarapés de sa forêt natale à des Carimbos effrénés, cette grande dame de la musique brésilienne, nous plonge dans la magie de l’Amazonie et nous entraîne dans la fête et dans l’euphorie des rythmes du Brésil.

Paris Brasil 2007 (Haut-450)

Vêtue de robes de perles et de dentelle qui virevoltent à chaque pas de danse, Nazaré chante la nature exubérante de sa terre natale et nous enchante avec les légendes de son enfance. Elle nous amène à la rencontre des grands poètes d’Amazonie comme Waldemar Enrique et João do Vale, ou de grands compositeurs du Nordest comme Luiz Gonzaga. Il lui arrive même de composer. Cependant, si elle a acquis la technique de la danse, du chant et du théâtre en suivant des cours, à Rio puis en France, au fond d’elle-même Nazaré est toujours restée la petite fille de la grande forêt et a gardé cette simplicité et cette fraîcheur qui ont toujours fait son charme. Après avoir enflammé les salles de concert pendant plusieurs décennies, elle sait toujours nous faire rêver avec ses suaves balades et déchaîner le public avec ses lumdum et ses carimbos effrénés, issus de la culture indigène et ses rythmes du Nordest comme le forró (sorte de musique guinguette brésilienne dont le nom vient de l’expression « bal pour tous », le xaxado et le xote, mélange de rythmes africains et portugais bien différents des sambas et des bossas du Sud.

Maria de Nazaré Pereira est née à Xapuri, un petit village de l’état d’Acre, près de la frontière qui sépare le Brésil de la Bolivie et du Pérou.

Satellit-Café
44, rue de la Folie Méricourt – 75011 Paris
Métro : St Ambroise ou Oberkampf

Ce contenu a été publié dans Concerts, Les Photos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.