Ministère de l’identité nationale | pourquoi pas un ministère de l’image de marque?

Vos papiers s’il vous plaît.

un extrait de l’album de Mama Sissiko.

Interruption momentanée de design et typo. Juste l’espace d’un coup de gueule. J’arrive tant se peut de suivre une ligne qui me tient éloigné des actualités économiques sociales et politiques du quotidien. Ce n’est pas le lieu de ce blog, vous l’aurez compris depuis plus d’un an et demi. Mais il est des irruptions, des mots de trop dans cette campagne électorale qui voit tous les coups bas ou tordus se contorsionner derrière chaque candidat. Le Ministère de l’Identité Nationale et de l’immigration, ou l’inverse… C’est tout simplement obscène. Hors champ, à côté de la scène comme dirait mon ami Léon-Marc.

Franchement, je suis perplexe, choqué, écœuré, les mots me manquent pour décrire ce que je ressens. Comment peut-on être aussi naïf que de croire qu’en créant un ministère de l’Identité Nationale et de l’Immigration on va pouvoir re-donner aux Français un sentiment de fierté et de gloriole nationale. Car enfin il n’y a que les pauvres d’esprit qui peuvent croire qu’un Ministère de la Culture crée de la culture, ou un ministère de l’industrie des emplois industriels. Et pourquoi pas un ministère du Mariage pour prendre acte d’une institution en voie de se désagréger. Excellent article que celui de Fernand Braudel ci-dessous publié dans le Monde de cette semaine:

L’identité française selon Fernand Braudel
LE MONDE | 16.03.07

© Le Monde.fr

J’ajouterai à ce texte qui se passe de commentaire mon sentiment profond. Celui d’une bêtise sans nom. Le ministre de l’intérieur sait pertinemment comme nombre d’entre-nous que les enjeux de l’identité nationale passent par la globalisation de l’économie, des échanges de données et des flux financiers internationaux. Qu’est ce que la France et les Français dans un paysage où une information fait trois fois le tour du monde en 2 secondes, là où un Montesquieu devait entreprendre de longs voyages pour relater les cultures de l’orient. Et ce n’est certainement pas Philippe Labro qui me dira le contraire… les voyages forment la jeunesse ;-) Vos papiers s’il vous plaît. Qu’est-ce qu’une identité nationale qui se fond dans un paysage en révolution de plus en plus rapide. Ce n’est certainement pas à un ministère de le définir. Mais le fait d’avoir rattaché ce concept à celui de l’immigration, c’est abject. De façon à peine voilée cela veut dire que si l’identité nationale foût le camp, c’est la faute aux autres, aux immigrés. Aux entrants. Et pourquoi pas un ministère distinct selon les arrivages. Allez un ministère pour les Polonais, un autre pour les Sénégalais, un autre encore pour les Kosovars ou Roumains. Et pourquoi pas un ministère de l’Image de Marque. Pour le coup on en aurait grandement besoin.
France, comment peux-tu permettre une telle abjection. Nous étions 1 million à défiler pour dire notre indignation entre les deux tours des élections présidentielles précédentes. La Gauche, responsable, a fait voter Chirac, la mort dans l’âme ne pouvant laisser passer un tel enjeu. Nous aurions du déjà défiler contre ce projet de ministère bien avant qu’une catastrophe électorale nous arrive en 2007. Et je pourrai vous en rajouter une couche longue de 12 pages, mais comme dirait Jacques Séguéla et Roger Théron (Paris-Match), une image vaut mille mots; —alors une animation gif ;-)

Et pour me dédouaner de vous avoir importuné avec ce coup de gueule, voici un autre extrait de l’album de Mama Sissiko: Soleil de Minuit

Et si vous avez envie de manifester votre humeur, n’hésitez surtout pas.

Ce contenu a été publié dans Opinions et Im-pertinences. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Ministère de l’identité nationale | pourquoi pas un ministère de l’image de marque?

  1. Estève GILI dit :

    Sarkozy = Pétain ?
    N’en déplaise, Sarkozy est un cousin politique de Bush et de Berlusconi, tant dans sa méthodologie (contrôle des médias entre autre – cf Fox et Rai – que politiquement – cf mise en perspective de la méthode ddu discours des trois -. Bush qui est d’un point de vue doctrinaire pas si éloigné que ça du National-Solialisme et Berlusconi du Fascisme italien et de leurs méthodologies de conquête du pouvoir par les Urnes. Donc l’original vaut-il mieux que la copie. Lepen applaudit à deux mains la création de ce Ministère tout en doutant de son efficacité si il est mis en place par l’UMP, il craint une coquille vide (c’est d’ailleurs tout ce que nous lui souhaitons à ce sinistre Ministère.
    Il est aussi bon de se rappeler les coups de boutoirs de Sarkozy contre la Laïcité et le socle républicain. L’actualité parle toute seule et la dernière information chaude est le limogage du recteur de Lyon pour avoir entravé l’ouoverture du Lycée musulman et avoir harcelé le N°3 du FN à Lyon.
    Donc personnellement, je ne trouve pas que Sarkozy mêne une politique humaniste, ni même Républicaine (dans le sens français du mot). Son inspiration est le bi-polarisme américain et il s’identifit au Parti Républicain américain. A ce sujet, un de mes très bons amis qui est américain et plutôt républicain, m’expliquait que son parti, si on se calquait à la France, est à la droite du FN et que les Démocrate se situent légèrement à gauche de celui-ci.
    Donc Sarko Néo-Pétainiste, je répond oui sans aucun doute en imaginant quelle serait la politique de Pétain en 2007, je trouve ça très crédible et adaptable.
    Peter, je trouve ton montage d’image tout à fait à propos.
    Je finis avec quelques mots pour qu’ils ne tombent pas en désuétude : Liberté, Égalité, Fraternité, Vive la République !