Logo d’Orange | une confusion peut en cacher une autre

Je voudrais revenir sur le billet de Jonathan concernant les logos d’Orange.

Une commentateur, Sam je crois nous rappelle à juste titre que le logo d’Orange présent dans Wikipedia , la première version donc n’aurait pas été composé en Arial mais en Trade Gothic. Observation des plus juste lorsqu’on regarde le ‘a’ et peut-être le ‘e’, mais qu’en est-il du ‘g’?

helvetica-vs-tradegothic.gif

où l’on voit bien que le ‘g’ du Trade Gothic est dessiné selon la vieille tradition des garaldes et non des europes initiés par Paul Renner en 1925… De fait il y a un doux mélange de dessins de lettre propres à justifier des tarifs de design original. Une pincée de Trade, une pincée d’Helvetica, une cuillère d’Arial et hop… la pillule est avalée. Mais je voudrais juste rappeler l’essentiel du billet de Jonathan. Si j’ai bien compris il se pose la question de savoir quel opérateur allait remporter le deal avec Apple pour l’i-phone. Celui-ci étant charté en Helvetica, si c’est SFR* ou Bouygues* qui emportent le marché, il y aura bien une bataille d’identité visuelle entre l’opérateur historique qui communique déjà en Helvetica et le futur opérateur d’Apple, si ce n’est pas eux*. Belle confusion en perspective ;-). J’ai presque l’impression de revenir quelques années en arrière, au Bello Visto (Lurs en Provence), une bataille rangée entre José Mendoza, Ladislas Mandel, Roger Excoffon et Paul Gabor en train de discuter de l’Antique Olive. Et Roger de poser la question, naïf: «au fait si j’avais touché des royalties sur toutes les devantures de boucherie composées en Banco… je serais milionnaire…»

Ce contenu a été publié dans Les Logos, Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Logo d’Orange | une confusion peut en cacher une autre

  1. sam dit :

    Merci pour votre démonstration, avec toutes mes excuses. Il est, en effet, plus difficile qu’il n’y paraît d’identifier une fonte dans ce logo d’orange.
    Malgré un « apex » incliné sur le « r » et surtout sur le « n », les lettres « o r a n e » restent toutefois très similaires au TradeGothicBoldTwo (j’aurai du le préciser) ce qui a causé ma conclusion trop rapide.
    Finalement, je trouve ce mélange assez réussi et si une fonte lui correspondait elle pourrait valoir le coup d’être recherchée.