design et typo avance sûrement vers la sortie du Monde.fr

Tout d’abord je voudrais remercier les dizaines d’amis, de supporters qui se sont manifestés soit dans les commentaires soit par mail, directement. Je voudrais aussi remercier particulièrement Anne Maigret de m’avoir supporté pendant cette année de création de design et typo. Je lui ai passablement saccagé sa vie jusqu’à notre séparation récente. Ma passion typo a dévasté notre vie privée et c’est en grande partie grâce à sa tolérance et son soutien de chaque jour que j’ai pû produire ce travail. Ça fait chaud au cœur… Et puis dehors il y a un soleil magnifique au-dessus des toits parisiens, il faut que je relativise l’importance d’un blog dans la vie.

Les modérateurs du Monde nous invitent à lire le mode d’emploi de WordPress. C’est bien. Mais je ne referai pas le travail détruit. Mon temps de graphiste free-lance ne me permet pas de réparer les liens cassés, les imports d’images disparues pour les beaux yeux du Monde. Quand vous passez une demie-heure pour caler 16 images sur 4×4 col+rang. qui se retrouvent d’un coup, à la queue leu le, les uns en dessous des autres… Je n’ai pas envie de retravailler sur mes anciennes notes pour les beaux yeux du Monde. Nous étions un certain nombre de bloggeurs à représenter la vitrine du Monde. Mais le système broie les petits au profit de dispositifs pris à sens unique et sans aucun égard pour les utilisateurs. Tout à l’heure un ami me disait qu’il s’agit quasiment d’une atteinte au droit d’auteur. Imaginez un éditeur, à qui vous amenez un manuscrit et qui vire un bon tiers de vos illustrations ou qui laisse leurs cadres en place sans les images. Heu-reux, comme disait Fernand Raynaud. Un autre humoriste que j’aimais bien aussi Raymond Devos qui nous parlait de son clou:

«Vous vous imaginez, j’étais là à enfoncer un clou avec mon marteau, et y a un type qui passe, avec sa tenaille… et qui arrache mon clou. Je lui demande: mais pourquoi vous arrachez mon clou, l’autre me répond, parce que c’est comme ça. Mais vous êtes fou… alors voilà, je suis en train d’enfoncer un clou et vous vous passez, et en une seconde vous arrachez mon clou ! Ça fait vingt ans que j’enfonce toujours le même clou et vous l’arrachez sans raison… comme ça, c’est incroyable tout de même.»

Je ne vais pas réparer design et typo ici pour jouer les faire-valoir du Monde. Parce que je me suis déjà rendu malade d’y passer des nuits blanches, d’avoir abusé de nicorettes, d’avoir bû deux fois plus de café que raisonnable. Parce que mon quota d’images étant dépassé (et qu’ils me refusent même le choix de payer un double abonnement pour pouvoir l’augmenter), il faudrait maintanant que systématiquement j’use de Href pour les importer d’autres serveurs.

Parce que la base d’images est totalement inaccessible à moins d’y passer 400 heures de recherche. Parce qu’on ne peut plus faire de pop-up sur les images à moins d’être un spécialiste d’html. Ce n’est pas ma vocation. Pour exemple l’interface du blog d’étapes permet une gestion rationelle des images, avec toutes les propriétés accessibles (adr url, comportement, taille etc.).

Je voudrais remercier particlulièrement Jonathan Munn (green et mogwerk) aussi de m’avoir aidé et supporté tant techniquement que moralement durant cette année de fondation. Et, Jean-Christophe Courte aussi (urbanbike, ex-macdigit) qui m’a encouragé, et invité plusieurs fois à me mettre sérieusement à écrire un ouvrage papier sur la typo.
De même que Catherine Guiral qui m’a encore envoyé un mail hier soir pour me dire combien on appréciait de lire mes billets au Royal College of Art à Londres… rien que ça. Bien sûr quand on écrit on ne sait pas tout ce qui se passe, on ignore en grande partie le devenir d’une note après sa publication. De temps à autre on retrouve ici et là un lien, un renvoi. Comme ceux de chez Coudal & Partners ou de Rezo.net ou encore de Design Observer. Et là on se dit tiens… ça intéresse les gens. Parce que l’écriture d’un blog, comme celui d’un roman j’imagine, suppose qu’on s’adresse à un public invisible mais à la fois présent. Parfois on m’a reproché sur typographe.com de traiter certains sujets de façon trop vulgarisée… mais j’étais persuadé que c’était la seule manière d’intéresser un maximum d’amoureux du signe. Un grand merci aussi à Benoît Drouillat (designinteractif) ainsi qu’à toute l’équipe des Designers Interactifs qui m’ont offert l’opportunté d’exprimer mes idées, ma sensibilité exacerbée sur les questions de lisibilité et de sémantique typographiques dans le cadre de l’association que nous venons de fonder (à voir et lire l’annonce pour l’instant chez Benoît).

Bref Life is beautiful et je vais rester zen. Recommencer à courir aux Buttes Chaumont pour suivre les conseils de mon amie Odile Tardieux. Laisse béton Gabor. Le Monde n’a pas plus besoin de toi que toi d’eux. A propos messieurs du Monde, j’avais rendu un bel hommage à votre journal électronique, allez voir ce que vous en avez fait. Il y a des images à répétition d’Acrobat PDF… au lieu sans doute d’autres images.

Cependant pour conclure: je souhaite et c’est là la moindre des choses, que Le Monde me restitue l’intégralité des images que j’ai téléchargé sur leur serveur puisque nous avons sérieusement manqué du temps matériel (une semaine) pour les rapatrier un à un. Techniquement c’est faisable. Juste une question de bon vouloir.

Et je voudrais m’excuser par avance auprès de tous mes fidèles amis et lecteurs de l’interruption momentanée de mes publications. J’ai sérieusement du travail sur la planche pour aller me faire lire ailleurs… ;-)

©design et typo | peter gabor | 3 novembre 2006

ps: j’ai beau mettre les textes gras en rouge, ils reviennent de façon aléatoire en noir.

Ce contenu a été publié dans Le Monde en analyse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à design et typo avance sûrement vers la sortie du Monde.fr

  1. ben dit :

    J’ai un blog sous wordpress et il me semble que la saisie en mode « pas expert du xhtml » et assez médiocre, des balises de P et d’autres problèmes… bref le plus convivial des blogs opensources reste dotclear.
    Mais wordpress a des qualités ;¬) j’adore son gestionnaire d’images et son filtre antispam ! De plus sa communauté est internationale :¬)
    Pour les images, si elles sautent à la ligne, c’est dans le CSS
    img {
    display: inline;
    }
    pour les liens cassés, on peut faire des opérations sur le serveur, ça ne doit pas être long pour un utilisateur avec les bons droits !