noos vs noos | l’opérateur historique s’emmèle dans ses logos

Voici quelques semaines le portail de noos laisse apparaître la nouvelle mouture de l’identité visuelle de noos transformé en noos upc puisque racheté récemment (2004) par l’américain Liberty Media.

Voici l’ancien et le nouveau logo:

Logosnoos
le logo du groupe suez que voici :

Logosuez

et le bandeau du portail des abonnés du cable (au jour d’aujourd’hui 25 octobre 2006) :

Portailnoos

Le précédent logotype de noos correspondait à un véritable effort visuel pour identifier le cablo-opérateur par rapport à ses concurents ADSL. La prise télé transformé en prise sur le net était une trouvaille tout à fait correcte, tout en restant dans une sobriété minimaliste.

A l’époque noos était détenue par le groupe suez qui venait aussi de relooker son identité avec l’agence W & Cie qui pour l’occasion remporta un grand prix Stratégies de l’identité.

Suez «lâcha l’affaire» en 2004, au profit de Liberty Media et d’UPC et nous voici aujourd’hui avec un logotype noos relooké pour courronner cette transaction.

Ce que j’en pense :

1) tout d’abord je ne comprends pas la présence du N au-dessus du logo noos. Non que je sois «imperméable» mais il me semble que dans l’espace du bloc-marque les deux ensembles de signes se font une concurrence graphique dont aucun ne profite réellement.

2) le N au-dessus de noos n’est pas sans rappeler le dessin du logo de suez, alors que l’ancien actionnaire s’est déjà séparé de sa filiale. Incompréhensible stratégie graphique si l’on n’est pas dans le saint des saints de la présidence du groupe noos-upc. L’inconscient graphique de la «ménagère» qui regarde ses factures, et ses brochures newsletter s’y perd, et mon inconscient de graphiste se réveille avec une acuité étrange sur ce cafouillage. Ça doit avoir un sens, mais je ne le comprends pas. S’il vous plaît messieurs de la com de noos, manifestez-vous, les lecteurs de ce blog aimeraient savoir.

3) le nouveau dessin du logotype noos, bien que très tendance bauhaus-hype, laisse filer une mine d’or avec l’ancien dessin. En effet le positionnement du cable sur l’offre des FAI multiservices (télé+net+téléphone) est assez exceptionnelle, à l’heure où l’on aborde sur l’ADSL les problèmes de bande passante nécessaires pour l’offre d’une qualité d’image télé associée à l’internet haut débit. Noos bien que chère, et ne bénéficiant pas d’une hotline des plus performants, se situe plutôt dans la tranche qualité de ces solutions hybrides. Alors je ne comprends pas que l’on ne capitalise plus sur cette identité forte pour revenir vers un dessin tendance sans âme et aucun démarquage.

4) la présence sur le bandeau du portail de l’ancien et nouveau logo me laisse aussi complètement perplexe quant à la pertinence d’une stratégie claire. Ça me fait penser bien sûr au cafouillage de l’identité du Le Crédit Lyonnais où l’on a vu pendant de longs mois la co-existence de l’ancien et nouveau logo sur les agences du groupe. Mais là où il s’agissait sans doute d’un problème d’investissement majeure de mobilier en dur, un bandeau de portail lui, ne coûte pas grand chose à mettre à jour. Du coup mon interrogation porte exclusivement sur la responsabilité d’un service de com et non des budgets lourds à débloquer.

5) je ne comprends pas non plus la nécessité de changer tous les 4-5 ans un logotype, lorsqu’on sait le temps qu’il faut pour l’installer durablement dans l’inconscient des consommateurs. Investissement jetable, les logotypes une fois de plus font les frais d’une stratégie mystérieuse où ce ne sont plus les entreprises qui repensent leur marque mais les dircoms qui veulent marquer leur territoire. Sujet de débat, sujet polémique, mais je suis ouvert bien entendu à toute opinion de la part des responsables de la com de noos à condition que ce ne soit pas moi qui soit obligé de les appeler à 0,34 centimes d’euros à la minute d’attente ;-)

Note subsidiaire : pour faire suite à certains commentaires j’ai donc déniché aussi l’origine du nouveau logo de noos ainsi que l’explication du N avec le point en dessous: le point du i de numericable.

Noosnumericable

Noosnumericable2

Pour le coup on se rend compte que le logo de noos a été conçu par des martiens qui ont atterri sur la planète terre en continuant de parler venuséen. Ceci étant, le contraste ici se tient mieux entre les deux items (N + numericable). Quant à la déclinaison sur noos, elle est totalement «décablée» de la réflexion originale ;-)

 

Ce contenu a été publié dans Les Logos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à noos vs noos | l’opérateur historique s’emmèle dans ses logos

  1. PH dit :

    Vos problèmes de logo sont enfin réglés :
    La société Noos a décidé d’arrêter de porter ce nom (officiellement ce serait en septembre je crois).
    Et je suis bien content parce que ça fait des année que je me bats pour qu’on prononce ce mot correctement. Je passe en effet mon temps à signaler à ses clients et même à son personnel (un comble) que « noos » se prononce « nosse » comme « nonosse » (à peu près, en tirant un peu sur le « o », qui est un « o » fermé) et non pas « nousse » paske c’est pas de l’anglais (vu que c’est du grec, je ne vous apprends rien) et que même en anglais, si le mot venait à exister, il se prononcerait « nosse » (avec un « o » fermé comme dans « doors »). Personne n’ouvre les « doursses » pour faire entrer Jim Morisson que je sache.

Les commentaires sont fermés.