Typographic Communications Today (7) | Edward M.Gottschall

Filetgottschall_raub_13

notes précédentes :

La Typographie selon Edward M. Gottschall | intro

Les Peintres et les Lettres | préface d’Alain Korkos à Typographic Communications Today

Graphic Design 20th Century | typographie approximative

Typographic Communications Today (1) | Le Wlassikoff

Typographic Communications Today (2) | du plomb au numérique

Typographic Communications Today (3) | Edward M.Gottschall

Typographic Communications Today (4) | Edward M.Gottschall

Typographic Communications Today (5) | Edward M.Gottschall

Typographic Communications Today (6) | Edward M.Gottschall

Filetnoir_79

Servir le message, dit Gottschall, est une approche payante (littéralement) du design graphique et typographique.

Il cite les articles de Weingart dans Graphis qui souligne l’opposition des graphistes inféodés à l’école Suisse et ceux qui ont cherché par la suite à innover…

…Odermatt et Tissi, Hanz Rudolph Lutz, Emil Ruder, Piet Zwart, Karl Gertsner, Jan Tschichold, El Lissitzky et bien sûr Wolfgang Weingart soi-même.

 

Gottschall_182Gottschall_183
à gauche et à droite Odermatt et Tissi

Gottschall_184
à gauche et à droite Odermatt et Tissi

Gottschall_185
Odermatt et Tissi

Gottschall_186
Odermatt et Tissi 1985, affiche d’expo pour le Type Director Club de New York

Gottschall_187
Odermatt et Tissi à gauche cinq alphabets, à droite une pub pour un journal

Gottschall_188Gottschall_190
Ordre et organisation pour un tabloïd zürichois par Gottschalk & Ash International.

Gottschall_191
Gisela Cohrs, West Germany, 1984. Expression puissante du «manuaire» faisant irruption dans une composition typo.

Gottschall_197
Mendell & Oberer à Munich combinent des images fortes avec des typos expressives mais très lisibles.

Gottschall_194
Il y a chez Edward M.Gottschall une telle fascination pour l’histoire qu’il nous raconte et surtout dé-montre, qu’il en vient parfois à se mélanger dans les ordres chronologiques. Ou alors et c’est une autre hypothèse, il cherche à rapprocher les styles d’hier et d’aujourd’hui ce qui en soi n’est pas inintéressant non plus… ici, ci-dessus nous sommes dans les années 50 avec Olaf Leu, page de gauche et pour U$A, puis Anton Stankowski en 1928, 1929, 1948, 1957, 1962-64 pour tous les autres design de la page droite.

Gottschall_198
Parfois la calligraphie individuelle, belle et unique convient mieux à une créa.
A gauche pricipalement Friedrich Neuegebauer, Autriche.
Quant à la page de droite, elle est entièrement consacrée aux créations de Carré Noir de l’époque Michel Disles, Gérard Caron, Albert Boton, Gérard Saingt. Nous sommes au début des années 80. La pub, les logos, ça se soignaient comme dirait mon cher Albert avec sa voix douce et plein de miel, son Montecristo coincé sous sa moustache Napoléon III.

Gottschall_200

Gottschall_201
Une Affiche de Paul Ibou pour le ministère de la culture néerlandaise.
Gottschall_202

Square letters dessinées par Paul Ibou (nous sommes dans les années 60)

Gottschall_203


Gottschall visite tous les pays européens, ici la Finlande, l’Espagne, l’Italy avec des noms comme Ben Bos, Gert Dunbar, Jose Pla-Narbona (pour la planche du bas au milieu à droite)

Gottschall_204Gottschall_205Gottschall_206

Une série de Posters pour un Jazz Festival par  Errki Ruuhinen, 1985-87
les caractères se libèrent de contingeances de la composition traditionnelle et l’on revient presque qux fondamentaux DaDa.

Gottschall_211
Viktor Kaltala

Gottschall_214
Suède: John Melin & Anders Osterlin en 1961 pour le Modern Museum.

Gottschall_216
En haut à droite, José Pla-Narbona, Espagne. Où l’on voit les tendances lubaliniennes se décliner avec des accroches typos puissantes

Gottschall_218

ici des pubs Viking Line par l’Art Director, Lasse Liljendahl, Suisse

Gottschall_217
et ici une série pour Olivetti par Walter Ballmer

Gottschall_219

José Pla-Narbona, Espagne
Gottschall_222
Giovanni Pintori pour Olivetti en 1948

Gottschall_223
Walter Ballmer Italy

Gottschall_225
Walter Ballmer Italy

Gottschall_226

Alfieri et Lacroix, 1964

Gottschall_228

Albe Steiner pour Alfieri & Lacroix, 1960

Gottschall_229

Gottschall_230

1959, Franco Grignani, Italie, idem en 1955 à droite

Gottschall_231
Albe Steiner Italie

Gottschall_233
Albe Steiner Italie

Gottschall_234

1978, 1975, 1981 Italie, par Bruno Montguzzi

Ici Gottschall aborde le graphisme Tchèque. C’est dire qu’il a fait le tour de la «vieille europe» pour faire ses emplettes de références et que l’ouvrage se ressent de cette universalité.

Gottschall_237Gottschall_238Gottschall_240Gottschall_242Gottschall_243Gottschall_244Gottschall_246

Et l’auteur revient sur les «années russes» qui fondèrent l’autre pendant du Bauhaus en Europe.

Gottschall_250

Ici Malevich, 1914

Gottschall_254

Le bonhomme typo c’est Yuri Bazhanov, 1977, à droite la composition structurée de Maxim Zhukov (book designer)

Gottschall_256  

Dans ce sous-chapitre Gottschall aborde la diversité du graphisme russe durant les années 60-80

où l’on voit bien l’influence des Milton Glaser, Saul Bass et Takenobu Igarashi bien sûr.

suite et fin Typographic Communications Today ici

Filetgottschall_raub_15

 

Ce contenu a été publié dans Histoire des Arts Graphiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Typographic Communications Today (7) | Edward M.Gottschall

  1. nicolas monguzzi dit :

    bonjour
    j’ai trouvé deux imprecisions sur les legendes des images:
    Bruno Monguzzi est le nom correct, et il est aussi l’auteur de la page «Aspirina» (à droite sur l’image http://paris.blog.lemonde.fr/files/gottschall_233.jpg)
    merci

    avec mes meilleures salutations, n