Gare Montparnasse | Structure et Mise en Page

J’ai pris cette photo de la Gare Montparnasse d’une fenêtre « d’en face » avec mon tél. mobile et remonté avec Image Ready d’Adobe CS2 en mode Gif animé. C’est en hommage aux travaux d’animation que j’ai demandé à mes élèves d’e-art sup et dont je vous publierai les meilleurs spécimens prochainement.

 

Juste pour dire qu’une sensibilité de graphiste se décline à chaque instant sur tous les paysages urbains ou camapagnards que nous abordons. Tout est sujet à structuration, simplification et décomposition. Les grilles de mises en pages ne sont pas loin et l’on comprend mieux l’attrait d’un Le Corbusier pour le graphisme quand il met au point son Modulor qui servira à des milliers d’étudiants dans le Monde pour élaborer les maquettes de journaux, de plaquettes ou d’affiches.

Modulor
Modulor2

photo prise de l’ouvrage « the grid » d’Allen Hurlburt édité par A VAN NORSTRAND REINHOLD BOOK en 1978 à New York | ISBN 0-442-23598-4

Ce contenu a été publié dans Typographie et typographies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gare Montparnasse | Structure et Mise en Page

  1. Estève Gili dit :

    J’aime beaucoup cette animation. Elle met en évidence un lien naturel qui existe entre la conception graphique et l’architecture. Nos compétences ne sont, bien sur, pas les mêmes, mais il existe des passerelles entre les deux métiers. Construire une belle page, ne revient-il pas à construire une belle façade. L’architecte doit gérer son espace en tenant compte du contexte, des déplacements dans son édifice ect… nous gèrons, transposé, le même types de contrainte liées aux lectorats, au contexte concurentiel…
    Voilà, j’ai dit…