ELLE passe au Web 2.00 | La Mode démodée.

Bon je viens de visionner quelques secondes le nouveau site de Elle.fr.

Un relookage dans la ligne graphique du journal, très carré-rectangulaire. Le sentiment quelquefois que ce magazine est resté coincé dans les graphismes de Peter Knapp sans avoir jamais osé s’en éloigner… pour se renouveler. C’est tout de même curieux de la part d’un éditeur de mode dont l’objet principal est de la susciter.

Ellehomepage1

Ellehomepage2

Ok, ce que je déplore en premier, c’est la bande passante. Soit elle est insuffisante soit le site n’est qu’en version bêta. Mais ça coince à chaque clic. Pourtant le projet est ambitieux. Presque un gratuit en ligne. Les rubriques du Mag’ sont toutes là. Cliquables, déroulables. Vous pourrez assister aux défilés de Christian Lacroix ou de Lagarfeld on line. Voire créer votre BlogElle. Mais je reste tout de même sur ma faim. Un magazine consacré à la Mode, qui ne prend pas de risques sur sa version Print, passe encore (cf mes articles concernant la mise en page de Mode que vous trouvez dans les catégories, colonne de droite sur mon blog). Mais le site web, c’était l’occasion d’insuffler de nouveaux styles graphiques, une nouvelle approche typo-photo sans faire prendre le moindre de risque au Print. Et là c’est râté. J’empile des carrés, des rectangles, des cubes… Je joue mon Robial de Canal Plus (que j’adore au passage, mais en animation, en mouvement scintillé)… et voilà… qu’en pensez-vous?

Ce contenu a été publié dans Typographie de magazine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à ELLE passe au Web 2.00 | La Mode démodée.

  1. Estève GILI dit :

    Je suis un peu long à répondre à Mani. je suis désolé que mes propos vous paraissent violents. Personnelement, il ne me semble pas violents. tout au plus vifs avec du relief.
    J’aime beaucoup le « une simple analyse comme sur Média Café me semble plus riche d’enseignement ». Personnelement, je prone la simplicité dans le graphisme, l’évidence… je peux te dire que réaliser un travail qui semble simple est souvent le plus dur, le plus long et nécessite beaucoup d’énergies, de reflexion… donc se satisfaire d’une analyse simple (j’aime, j’aime pas…) est mauvais signe. Et puis Zut !, l’auto-censure n’est pas de mise ici n’en déplaise à certains.

    Quand à contacter sopleased, non, je ne l’ai pas fait, et tu as raison de poser la question. C’est promis, la prochaine fois je le ferais.

    Au fait ne serais tu pas un peu lache, toi qui signe sans mail, ni URL .

    J’ai dit…